Centre d’Etudes et de Recherches en Administration Publique

Accueil du site - Revue Pyramides - Numéros parus - Pyramides n°15 - La gouvernabilité du risque - Les réformes administratives en Europe : logiques managériales globales, acclimatations locales. Jean-Michel Eymeri-Douzans

Version intégrale sur revues.org

Résumé

Sans prétendre faire un bilan des réformes administratives à l’œuvre en maints pays, l’on veut interroger ici de façon critique ces politiques « constitutives ». Contre la thèse, intellectuellement paresseuse, d’une convergence internationale par hégémonie d’un modèle idéologique, il convient de bien saisir la « double nature » du néo-managérialisme, qui ne se résume pas à un système d’idéalités mais constitue une « praxéo-logique », un répertoire d’instruments et de recettes. Dès lors, la perspective adoptée, davantage centrée sur les pratiques et les usages sociaux des acteurs, permet de proposer quelques hypothèses interprétatives et explicatives des importantes variations concrètes dans les programmes réformateurs effectivement mis en œuvre d’un pays à l’autre. La métaphore de « l’acclimatation » est proposée pour rendre raison d’une façon imagée de l’« enchâssement » (embedding) des préceptes et recettes du NPM dans les discours, les pratiques et les stratégies d’acteurs situés dans des jeux sociaux (institutionnels et professionnels) propres à telle entité sociale et culturelle considérée (Etat-nation, territoire, secteur d’action publique).