Centre d’Etudes et de Recherches en Administration Publique

Autres articles de cette rubrique

Recherche

Accueil du site - Revue Pyramides - Numéros parus - Pyramides n°16/1 et 16/2 - La régulation éthique dans les administrations publiques - Titulaires de rôle(s) et acteurs moraux : tensions et paradoxes de l’éthique organisationnelle. Luc Bégin

Version intégrale sur revues.org

Résumé :

Les demandes d’intervention d’ordre éthique dans les organisations publiques sont formulées à partir de contextes organisationnels où les agents visés par ces interventions œuvrent en fonction de rôles qui leur sont assignés : c’est en tant que titulaires d’un rôle que leurs actions et rapports aux normes y sont d’abord envisagés. En tant qu’ils sont aussi des acteurs moraux, ils ont évidemment à se positionner par rapport aux attentes qui leur sont adressées par l’administration et qui structurent le versant normatif de leur rôle. Cette dualité « titulaire de rôle – acteur moral » est un facteur important à considérer dès lors que l’on est appelé à intervenir dans une perspective d’éthique organisationnelle. À quelle figure de l’acteur s’adresse-t-on ? Et en vue de quelle finalité ?

Dans cet article, l’auteur propose une démonstration à l’effet que cette dualité « titulaire de rôle(s) – acteur moral », lorsqu’elle est prise au sérieux, est révélatrice d’une tension qui anime l’éthique organisationnelle et ses modes d’intervention et que sa prise en compte conduit à identifier des obstacles et paradoxes qui guettent cette même éthique organisationnelle. Il apparaît dès lors essentiel de développer une approche mixte d’intervention qui soit sensible à ces obstacles et paradoxes.